Vins Et Terroirs De France

Edition du 01/10/2019
 

Chablis Guy Robin

Rare

Domaine Guy ROBIN


Très côté pour ses vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l’époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d’un grand professionnalisme. Sur des terroirs qui offrent une large palette de subtilités aromatiques, elle élève des vins très typés, dans le respect de l’authentique et de la nature, imprimant la “patte” du Domaine Guy Robin. "Nous respectons la nature, nous dit Marie-Ange Robin, et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l’environnement, et j’en fais profiter mes vignes et mes vins. Nous travaillons “à l’ancienne” en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les “pousse” pas à produire plus, j’ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c’est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche. Le Domaine Guy Robin a investi dans de nouvelles bennes pour les vendanges, un tapis de tri ainsi que dans l’achat de cuves thermo-régulées et d’une quinzaine de fûts neufs. Nous essayons, d’année en année, de continuer à progresser vers le qualitatif. Les Grands Crus  Valmur 2016 : robe jaune avec des reflets verts. Boisé de prime abord mais la densité du vin le permet. Notes de thé noir, de zeste d’oranges confites, sous-bois, varech, iode. Tout y est. A la fois, solaire et frais. La bouche est dynamique avec un zeste citronnée. Finale sur le raisin confit. Grande bouteille qui se rapproche du style de certains Chassagne. Demande évidemment quelques mois pour être au top. Vaudésir 2016 : robe dorée prononcée. Abord mûr et riche sur des notes chaudes de noix de coco et de confiture de rhubarbe. Le boisé est bien intégré. Bouche souple mais fraîche dans la continuité du nez. Finale grillé et rhubarbe. Un bloc. Blanchot 2016 : robe dorée avec de profonds reflets verts. Tout de suite grand. Plus sur la fraîcheur que le Vaudésir. Très épicé. Le boisé est encore assez présent mais non dominateur. La bouche est à la fois crémeuse et tendue sur un fond anisé. Impression de sucer un caillou. Ne s’exprime pas encore dans toutes ses qualités mais il laisse deviner sa grandeur. Bougros 2016 : robe dorée dominée par des reflets verts. Beaucoup de personnalité et d’originalité. Le nez est moins facilement abordable que le Blanchot ou le Vaudésir. Notes entre la fleur de sureau, la violette et des notes plus marines varech. Hyper tendu, le plus salivant de tous. Il demande encore à s’ouvrir. Retour pierre à fusil. Se rapproche du style de certaines Preuses. Ne ressemble à rien d’autre qu’à un Chablis. Grand. Identitaire. Les Premiers Crus Vaillons 2016 : robe dorée vert. Sensation immédiate de concentré de fruits mûrs, pêches de vignes compotées, prune, litchis et florale sur des notes de rose. Vin très gourmand tout en délicatesse. La bouche est tout aussi fruitée que le nez. Finit sur la rhubarbe et l’abricot. Très original dans son style. Bombe de fruit. Montmains 2016 : robe cristalline avec des reflets verts marqués. Le premier nez est sur des notes épicées, poivrées et boisé_definition.html"class="lexique" target="_blank">boisées. Frais, l’impression générale est maritime. Bouche ample avec une attaque très fraîche. Finale anisée. Montée de Tonnerre 2016 : robe dorée verte. Le boisé n’est pas encore tout à fait bien marié mais l’ensemble est très riche. Dominante épicée poivre blanc, chocolat blanc. Une petite touche mentholée apporte de la fraîcheur. La bouche est très crémeuse et charnue. La finale ressort sur des notes boisé_definition.html"class="lexique" target="_blank">boisées rappelant le genévrier. Vin riche et capiteux qui demande à se lier et reprendre de la tension. Le Chablis Chablis Cuvée Marie-Ange 2016 : robe dorée cristalline avec des reflets verts marqués. Le nez est dominé par des notes épicées, fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées de gingembre frais avec une empreinte terroir maritime très iodée. La bouche est crayeuse. De beaux amers en fin de bouche avec des notes d’orange. Boisé bien intégré. Chablis 2016 : robe or pâle avec des reflets verts. Nez expressif à la fois floral et fruité sur des notes mêlées de sureau, aubépine, fleur d’oranger, noisette. La bouche salivante est dans la continuité du nez. Belle amertume. Petit Chablis 2016 : robe or pâle. Nez intense fleuri et fruité à la fois sur des notes de bergamote et d’aubépine. Sensation de maturité et de fraîcheur. La bouche est dans la continuité, tout en gourmandise avec une fraîcheur très zeste et une finale saline.

   

Chablis Guy Robin

Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone : 03 86 42 12 63

Email : contact@domaineguyrobin.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château de Beaulon


Érigé en 1480 par la famille de Vinsons, le château entre en 1510 dans le patrimoine de la famille de Beaulon dont il a conservé le nom. C'est en 1965 que Christian Thomas acquiert le domaine et lui redonne sa vocation familiale; soucieux de la préservation du patrimoine, il demande la protection du château comme monument historique, qu'il obtient en 1987. Superbe Cognac Extra Rare, d’une grande complexité d’arômes (abricot sec, amande), avec une touche de café et d’épices douces, très séduisant, intense, d’une grande élégance au palais. Le Pineau des Charentes rouge Vieille Réserve Or 10 ans d’Âge est vraiment superbe, avec ces nuances de brioche chaude et d’orange amère, de bouche voluptueuse. Le Pineau des Charentes blanc Millésime 2000, 80% Sémillon et 20% Sauvignon blanc et gris, sent la cire d’abeille et les fruits confits et l’amande, prévoir sur des mets épicés. Il y a aussi ce Pineau des Charentes rouge Vieille Réserve Ruby 10 ans d’Âge, 61% Cabernet-Sauvignon, 13% Cabernet franc et 26% Merlot, élevage en fûts de chêne du Limousin, marqué par les fruits rouges confiturés (pruneau, cerise noire), est gras et très savoureux. Très beau Pineau des Charentes rouge Collection Privée 20 ans d’Âge, et un exceptionnel Grande Fine Cognac Premier XO Premier.

Christian Thomas

17240 Saintt Dizant du Gua
Téléphone :05 46 49 96 13
Email : info@beaulon.fr
Site personnel : www.chateau-de-beaulon.com

Château LEOGNAN


Vignoble de 6 ha, sur sables et graves de l’ère tertiaire des Pyrénées, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, moyenne d’âge de la vigne 22 ans. “Durant le XIXe siècle, cette magnifique propriété très en vue fut largement courtisée par la bourgeoisie des arts et des lettres, François Mauriac en fait le lieu de passage, dans son roman “les chemins de la mer”. Une nouvelle division, début du 20e siècle, transforme la propriété telle que l'on peut la découvrir aujourd'hui. Le propriétaire de l'époque découvre une magnifique veine de graves sablonneuse proche de l'étang. Il décide de planter 6 ha sous la maîtrise de son ami propriétaire du grand cru classé voisin du Château Léognan. Enfin, au cours de l'année 2006 : Philippe et Chantal Miecaze découvrent le joyau que représente la propriété, elle correspond en tout point à leur recherche. Aussitôt ils se rendent acquéreurs et deviennent propriétaires de Château Léognan début 2007.” Voilà un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, au nez délicat, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime, de garde, bien entendu. Comme le 2015, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Savoureux 2014, avec des arômes de fruits rouges et de fumé, gras et charnu, aux tanins structurés et soyeux, de très bonne évolution, comme en atteste ce beau 2009, de bouche ample et parfumée, légèrement épicée, d’une très jolie finale avec ces notes de poivre et de petits fruits rouges surmûris. Leur Pessac blanc Le Blanc By 2017, persistant et racé, a un nez de pain grillé et de pêche, il est riche en arômes comme en charpente, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix en finale.

Michel et Chantal Miecaze
88, chemin du Barp
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 14 96 et 06 19 89 23 68
Email : lmartin@chateauleognan.fr
Site personnel : www.visitechateaubordeaux.fr

VAZART-COQUART


Depuis 1995, Jean-Pierre Vazart représente la 3e génération de vignerons. Il perpétue ainsi la marque créée en 1954 par Louis et Marie Vazart-Coquart, ses grands-parents et Jacques Vazart, son père, qui en a développé le style. En 2012, le Champagne Vazart-Coquart a été parmi les premiers domaines viticoles en France à être certifié "Exploitation Viticole de Haute Valeur Environnementale". Cette certification mise en place par le Ministère de l'Agriculture, permet d'identifier les Maisons engagées dans des démarches particulièrement respectueuses de l'environnement. Elle vous prouve que nous faisons d'importants efforts pour la biodiversité et le respect de la planète. “Pour la vendange 2018, nous raconte Jean-Pierre Vazart, nous avons eu un sacré coup de chance ! Un climat un peu chaud en juin, et, comme nous sommes en conversion Bio, cela a été un peu délicat, il a fallu être très vigilent, puis ensuite, de juin jusqu’aux vendanges, que du bonheur ! Nous commercialiserons nos premiers vins Bio en 2020, nous avons commencé notre conversion en 2017. L’an dernier, nous avons refait un nouveau pressoir et la rénovation totale de la cuverie. A la vente actuellement, Champagne Grand Bouquet 2012 et nous sortirons le 2013 dans la foulée. Le 2012 est un millésime que j’adore, car il est beaucoup plus facile à présenter que le 2008 qui était un millésime idéal, très minéral sans doute, mais, le 2012 est plus facile à appréhender tout en étant assez tendu, il plait beaucoup, il n’en reste d’ailleurs presque plus ! C’est un très beau millésime. Pour le 2013, c’est un Champagne différent, une année tardive avec des vendanges en octobre, ce n’est plus très commun par ces temps-ci, où l’on vendange plutôt en août ! Champagne Grand Bouquet 2013 est un millésime assez intéressant, les raisins ont eu le temps de mûrir grâce à l’été chaud. Pas trop d’acidité, un Champagne assez structurant, les années de caves lui ont été très profitables, c’est une très bonne surprise. Notre Spécial Club 2010 est une vraie année à Chardonnay ! Une vendange un peu délicate mais le raisin a bien résisté, nous avons trié et ce qui est entré en cuves, était de très belle qualité. C’est un Champagne ample, qui ressemble au 2009, la maturité est là, donc ce dosage en sucre très faible lui confère un très bel équilibre. Cuvée 82/12 et Cuvée 82/13 Grand Cru Blanc de blancs sur le terroir de Chouilly, sous-sol de craie à Belemnite, en conversion Bio, 100% Chardonnay, Réserve perpétuelle initiée en 1982, renouvelée à 40% chaque année jusqu’au millésime 2013, d’où le nom 82/13. Ces cuvées sont en vente actuellement, elles représentent la “colonne vertébrale” de nos “sans années”, que je n’utilisais que pour ça. C’est une réserve commencée en 1982 par mon père. J’ai eu l’idée de mettre ces vins de réserve en bouteilles. C’est un Champagne très intéressant, une sorte de mille-feuilles sensoriel, au fur et à mesure de la dégustation, on découvre la grande fraîcheur, le dosage très faible, seulement 1g par litre. C’est un Champagne qui plait beaucoup : nous sommes déjà en rupture de stock !” Voilà un remarquable Champagne Grand Bouquet 2012, où s’associent rondeur et distinction, très aromatique, épicé, un vin à la fois très fin et très structuré, d’une belle finale. L’Extra brut, alliant ampleur aromatique et longueur, bien dosé, avec des notes de fleurs et de fruits (pomme, pêche), est raffiné, de robe vert or, se goûte parfaitement. Excellent brut rosé Grand Cru, de belle couleur, alliant rondeur et persistance au palais, de mousse abondante, classique et séduisant, tout en harmonie avec des connotations d’abricot mûr et de fraise en finale. Il y a encore cette cuvée Camille, toujours Grand Cru, Chardonnay et Pinot noir, avec ce nez de petits fruits frais et d’amande, un beau Champagne ferme et suave, tout en nervosité, qu’il faut déboucher, notamment, sur des goujonnettes de soles aux champignons ou des coquilles Saint-Jacques grillées au beurre d'oursins.  Beau Spécial Club 2010 (très jolie bouteille), d’une belle harmonie, qui a des nuances de pomme et de fruits secs, de bouche crémeuse, c’est une cuvée suave, d’une bonne rondeur, de mousse abondante.

Jean-Pierre Vazart
6, rue des Partelaines
51530 Chouilly
Téléphone :03 26 55 40 04
Email : contact@vazart-coquart.com
Site personnel : www.champagnevazartcoquart.com

DOMAINE DE L'AMAUVE


Une exploitation familiale de 12 ha. La famille est présente sur Séguret depuis la révolution Française et cultive la vigne depuis cette époque. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2006 et a créé le Domaine de l’Amauve à la retraite de ses parents. Aujourd’hui, une cuvée de vin blanc et 4 cuvées de vin rouge sont élaborées au Domaine. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans les jeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant, aussi, la vendange en vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle du rendement. Belle gamme de vins, typés, on commence par ce CDR-Village Séguret rouge Laurances 2018, un vin complexe et chaleureux, intense et coloré, tout en arômes (framboise, réglisse...), de bouche charnue. “Pour ce millésime 2018, l'enherbement alterné du vignoble du domaine a permis le passage des appareils de traitement malgré que les sols soient détrempés. Tout en bouche, le CDR-Village Séguret blanc La Daurèle 2018, marqué par ses cépages Grenache blanc, Clairette, Viognier, Ugni blanc, tout en rondeur, finement bouqueté avec des notes de noisette et de bruyère, tout en charme, d’une grande richesse aromatique en finale, tout comme le CDR-Village Séguret rosé Le Rosé de Simone 2018, Grenache noir, Cinsault, Carignan, élevage de quelques mois sur lies, de belle teinte, aux notes de fruits frais, souple et vif à la fois, idéal sur des côtes de veau à la parmesane ou des goujonettes de soles. Et enfin l’IGP Vaucluse rouge La Vigne de Louis 2018, Syrah et Grenache noir, mêlant structure et rondeur, un vin coloré et charnu, avec des tanins fins et souples.

Christian Vœux
197, chemin du Jas
84110 Séguret
Téléphone :06 10 71 26 72
Email : contact@domainedelamauve.fr
Site : domainedelamauve
Site personnel : www.domainedelamauve.fr


> Nos dégustations de la semaine

Michel et Sylvain TÊTE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. De père en fils depuis quatre générations.
Le domaine 17 ha au total s'étend sur 7 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages, le tout provenant du cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. 1,5 ha en plus en Chénas et 1,5 ha en plus en Moulin-à-Vent avec l?arrivée de Sylvain. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l?exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel et Françoise ont développé l'entreprise et fondé, en 1988, le Clos du Fief. 
Aujourd?hui sur le domaine, deux générations se côtoient. En 2015, Sylvain rejoint le domaine après une formation en viticulture et œnologie avec de nombreux stages dans différentes exploitations viticoles. Découverte du vignoble australien, avec expérience professionnelle sur le Domaine First Creek (Hunter Valley). Fort de son expérience, et de ces cinq années de Vinification au côté de son père, il créé la société Michel et Sylvain Tête en 2015. C?est un nouveau souffle dans la gestion du domaine, pour s?adapter à ce monde viticole en changement, mais tout en respectant la tradition et le terroir.
Une référence depuis le premier guide, et cette fois-ci encore avec leur Juliénas rouge cuvée Prestige 2017, un vin coloré et parfumé (mûre, griotte et violette), puissant au nez comme en bouche, d?une jolie finale persistante, à ouvrir sur un foie de veau à l?ancienne ou une côte de veau à la crème, par exemple. Le Juliénas rouge 2017 a une belle couleur aux reflets violets, où l?élégance s?allie à une présence tannique bien réelle, quand le 2018 développe des arômes de groseille et de mûre, un vin puissant et typé en bouche, de robe intense, bien parfumé (fruits frais, humus...), légèrement poivré en finale.
Le Saint-Amour Capitans 2018, sol argilo-calcaire, la vigne de Gamay, âgée de 35 ans, est conduite en gobelet, avec des rangs enherbés pour une culture raisonnée. Le vin est superbe, puissant, capiteux, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles de fruits rouges surmûris, il a des tanins bien fondus, un vin très harmonieux.
Le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2018, est fin, ample, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande?), harmonieux, de bouche franche à déguster sur une terrine de poisson ou un pavé de cabillaud aux cèpes.
Le Beaujolais-Villages rouge Domaine du Clos du Fief 2018, au nez dominé par le cassis et la framboise, est un vin classique, franc et charmeur comme on les aime, tout comme le Beaujolais-Villages rosé Fleur de Gamay 2018, fruité et gourmand, tout en charme. Nombreuses récompenses obtenues.

Domaine du Clos-du-Fief
Les Gonnards
69840 Juliénas
Tél. : 04 74 04 41 62 et 06 07 41 61 24
Email : domaine@micheltete.com
www.vinsdusiecle.com/micheltete
www.micheltete.com


Château La HAIE


Domaine en Agriculture Biologique et en Agriculture Biodynamique adhérent Demeter. Vendanges manuelles égrappées, cuvaison en grappes, pas de produits chimiques de synthèse, vignes enherbées... 
Voilà un beau Blaye Côtes de Bordeaux 2016, 90% Merlot et 10% Cabernet-Sauvignon, d?un joli pourpre foncé, avec des arômes prononcés de musc, de fraise macérée et de sous-bois, un vin de bouche dense, aux tanins amples, bien typé. Le 2015 mêle finesse et concentration, au nez très intense (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée. Le 2014, excellent, est de robe rubis intense, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, un vin qui allie richesse et harmonie. Agréable Bordeaux rouge 2016 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, vendanges manuelles, vinification et élevage de 12 mois sans soufre et ensuite un peu de soufre à la mise en bouteilles, il a des notes subtiles et intenses d?humus et de fruits noirs surmûris, de bouche structurée

François Décombe

33820 Pleine-Selve
Tél. : 06 72 94 53 37
Email : francois.decombe@wanadoo.fr
www.domainedecombe.fr


Domaine de TORRACCIA


À̀ la tête des Premiers Grands Vins Classés. Domaine de 43 ha plantés en majorité de cépages corses anciens (45 hl/ha et Agriculture biologique depuis 2000), sur un sol d?arènes granitiques sur coteaux à forte pente, orientés sud-est. Labours, vendanges à la main... Christian Imbert a planté il y a plus de quarante ans de cela, 43 ha de vignes uniquement en plants nobles, se fixant dès ses débuts pour objectif la création d?un vignoble pouvant donner un cru de qualité.
En rentrant du Tchad, en 1964, il se rend acquéreur du Domaine de Torraccia pour lequel il tombe amoureux. Il ?démaquise?, dé́place ou détruit des rochers, amé́nage un sol qui, en dehors de vigne familiale, n'avait jamais accueilli de ceps. Loin de la mode de l'époque, il plante des variétés typiques de la Corse, et entreprend la bataille pour les AOC de Corse, crée l'UVA Corse (en 1972), regroupant les meilleurs vignerons embouteilleurs.
?La vendange 2018 a été particulière, nous raconte Marc Imbert, l?attaque du mildiou, que nous avons bien traitée, n?a pas laissé de trace et bien que les maturités aient été un peu longues, la récolte s?est avérée parfaite, et nous avons eu de superbes résultats, notamment avec les blancs. Le millésime 2018 est marqué par une charge malique, d?où une fermentation des rouges plus longue. Obtenir le sucre pour les blancs a été limite mais nous sommes arrivés à un excellent résultat. La quantité associée à la qualité sont bien présentes. Nos ventes, en ce moment sont les 2018 en blanc et en rosé, en 2014 et 2015 pour le rouge Torraccia, et la Cuvée Oriu rouge 2001, 2003, 2005, 2011, 2015, surtout en magnums, et la nouveauté ?Salvaticu? (Sauvage) blanc 2018.?
Superbe Vin de Corse Porto-Vecchio rouge Cuvée Oriu 2015 Bio, 80% Niellucciu et 20% Sciaccarellu, très typé, de robe pourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d?épices et de réglisse, aux tanins denses et souple.
Le Vin de Corse Porto-Vecchio blanc Cuvée Oriu 2017, marqué par son cépage Malvasia, est toujours remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches et raisin frais), avec cette touche d?acidité très agréable, de robe limpide et brillante, un vin tout en séduction. Le Vin de Corse Porto-Vecchio rośé Cuvée Oriu Bio 2018, 80% Sciaccarellu et 20% Niellucciu, rond, parfumé et puissant, marqué par ses cépages, avec des nuances subtiles d?agrumes frais, ample au nez comme en bouche, tout en charme.
Il y a également le Corse rosé Torraccia 2018, de bouche friande, au fruité concentré, avec des nuances d?abricot et une note épicée, se débouche sur des poissons grillés comme sur un soufflé. Excellent Corse rouge Torraccia 2015, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche. 
Joli Corse blanc Torraccia 2018, où s?entremêlent des notes de pomme mûre et de garrigue, il est de bouche puissante et distinguée, ample, associant finesse et persistance.

Christian, Marc et Christophe Imbert

20137 Lecci de Porto-Vecchio
Tél. : 04 95 71 43 50
Email : torracciaoriu@wanadoo.fr
www.domaine-de-torraccia.com



> Les précédentes éditions

Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018

 



Sylvain MOSNIER


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


Jean-Paul MAULER


Les Clos MAURICE


Château RASQUE


Château MONTROSE


Château CLOS des PRINCE


Château PONT LES MOINES


Domaine DENIS Père et Fils


Jean Pol HAUTBOIS


Jean-Michel PELLETIER


ELLNER


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château FRANC LARTIGUE


MOYAT-JAURY-GUILBAUD


Maison ZOELLER


Château La CROIX MEUNIER


Château BEYNAT


Henry NATTER


Domaine des LAURIBERT


Château BELLE GARDE


POINSOT Frères


Domaine de la COMMANDERIE


Domaine Albert JOLY


Château DAVID


Château Le BOURDIEU


Château DESMIRAIL


Château La MOULINE



SCEA CHATEAU DAVID


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales