Vins Et Terroirs De France

Edition du 05/05/2015
 

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que se sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. Dominique, après un bac commercial, a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Un site à Meursault, “le Moulin Juda”, facilite les déplacements des engins de culture. La maison possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée”. Le Domaine produit à parts égales des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). “La récolte 2014 s’est effectuée par un beau temps chaud, précise Guillaume Uny-Prieur.  Nous n’avons pas attendu, les maturités étaient là, donc, nous avons décidé de récolter et de rentrer ainsi des raisins bien sains. Toute la vendange est amenée en camions donc aucun risque d’oxydation et, comme maintenant, nous sommes équipés d’un groupe de froid, en blancs comme en rouges, les grosses chaleurs n’ont pas eu d’incidence. C’était la première année que nous utilisions notre nouveau matériel de tri et nous n’entrions, en cuves, que des billes de raisins vraiment magnifiques. Avec ce matériel de froid, nous maîtrisons parfaitement les fermentations en suivant bien les températures. Nous avons extrait de cette belle matière première ce que l’on souhaitait : couleur, fruit et matière. Nous avons produit des vins souples, d’une acidité normale, au léger boisé, assez concentrés, d’une belle couleur, des vins vraiment “sur le fruit”. Ce millésime 2014, qualitativement, je le positionne entre le 2012 et le 2010, ce qui laisse augurer de très jolis vins. Depuis quelques années nous avons beaucoup investi dans un outil de travail très performant, l’équipement du chai est maintenant achevé. Nous portons nos efforts sur le vignoble qui a un peu souffert ces dernières années après les épisodes de grêle, nous taillons avec une attention particulière car nous observons des bois en souffrance, notre objectif est donc de bichonner nos vignes. Les 2013 sont dans la lignée des derniers millésimes. Il faut se rappeler les épisodes climatiques, et, heureusement, le temps s’est bien amélioré à partir du 10 août et même très nettement ensuite, du 20 août jusqu’aux vendanges. Les Blancs 2012 ont un peu moins de gras mais beaucoup de fraîcheur, ce sont des vins équilibrés, avec une acidité présente, ils se garderont bien. Nos investissements pour moderniser l’outil de travail nous ont été très utiles. Grâce à cela, aucun goût de grêle, les baies abîmées par celle-ci ont été automatiquement éliminées au tri. Les vins bénéficient d’un élevage en fûts durant 12 à 15 mois (dont 1/3 de fûts neufs) en fonction des appellations et des acidités. Nous avons fait des bâtonnages doux pour préserver la belle fraîcheur qui caractérise ce millésime, une vraie réussite. Ces 2012 sont d’une belle fraîcheur soutenue par une bonne acidité toutefois pas trop marquée. Pour les Rouges 2012, nous avons extrait au maximum, les baies étaient très saines. Les rouges 2012 commencent tout juste à s’ouvrir. Le 2012 se gardera bien en cave, alors que je conseille de déguster les blancs 2011 dans les cinq prochaines années, ils sont délicieux. Les Rouges 2011 présentent une belle matière, de beaux tanins bien lisses, des vins qui vont s’ouvrir progressivement. Blancs 2011 : de plus en plus gras, c’était déjà un millésime riche au départ et, avec l’élevage, on gagne de plus en plus de gras aujourd’hui. Chaque millésime à son style.”

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT PROVENCE-COTE D'AZUR-CORSE
e_VAL_DE_LOIRE.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE (Bl) (r)
BUNAN
FONTCREUSE (Ca) (Bl) (r)
LAFRAN-VEYROLLES (Bl) (r)
L'OLIVETTE (Bl) (r)
PRADEAUX
TERREBRUNE (Bl) (r)
VANNIÈRES (r)
BAUMELLES (r)
La CHRÉTIENNE (r)
BAGNOL (Ca)
COTES-DE-PROVENCE

JAS D'ESCLANS (Bl) (r)
RASQUE (Bl) (r)
SUMEIRE (Bl) (r)
DRAGON (Bl)
FONT DU BROC
MAIME (Bl) (r)
POURCIEUX (Bl) (r)
RIOTOR (r)
SAINTE-LUCIE (r)
TERRE DE MISTRAL (r)
VALCOLOMBE (Bl) (r)
VAUCOULEURS (Bl) (r)
JASSON (r)
MONTAUD
PEYRASSOL (r)
ROUËT
TOURNELS (Bl) (r)
JACOURETTE (r)
ASPRAS
DIABLES (r)
GARBELLE
VALENTINES
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
BEAUPRÉ (r)
CAMAÏSSETTE
La GRAND'VIGNE (CV)
AUTRES APPELATIONS

FONTLADE (CV) (r)
LOOU (CV) (Bl) (r)
MAESTRACCI (C) (Bl) (r)
OLLIÈRES (CV) (Bl)
PERALDI (C) (Bl) (r)
TOASC (B) (Bl) (r)
TRIANS (CV) (Bl) (r)
ANGLADE (IGP)
A RONCA (C)
ATTILON (IGP Méditerranée)
CULOMBU
GENTILE (C)
GRANAJOLO
SAN MICHELI (C)
PERO LONGO (C)
TORRACCIA (C)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
SAINT-LOUIS (Ca)
AZUR
COTES-DE-PROVENCE

BERNE (Bl) (r)*
La JEANNETTE
NESTUBY (r)*
PIQUEROQUE
La SANGLIERE
(TROIS TERRES)
CLOS DES ROSES
LOUP BLEU (r)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
VAL DE CAIRE
(BARGEMONE)
AUTRES APPELATIONS

VINCELINES (Bellet)
ISLES ST-PIERRE (IGP)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

COTEAUX D'AIX/DES BAUX
(VAL DE GILLY*)
(SAINT-JEAN-DE-VILLECROZE)
(TOUR SAINT-HONORÉ*)
(GISCLE (r))
AUTRES APPELATIONS

DALMERAN
(ROUTAS*)
(VIGN. ROY RENÉ)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Représentant la quatrième génération de cette exploitation familiale, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux. Il peut être satisfait de son Fronsac 2011, un vin classique et parfumé, alliant finesse et structure, de robe dense, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la cerise noire et les sous-bois.  Beau 2010, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), rond au palais, ample et velouté, d’une belle concentration mais de bouche élégante et suave, que je vous conseille sur un tournedos aux cèpes. Le 2009, corsé, avec des notes de boisé, de fruité bien fondu, corsé, de bouche intense avec des connotations de petits fruits rouges mûrs et de cuir, charmeur et racé à la fois, ample, de belle évolution. Le 2008 est charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices. La cuvée Prestige est un vin structuré, avec des tanins marqués mais qui se fondent progressivement, des arômes de fruits macérés, de fumé. Goûtez également le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale rouge 2010, est très agréable, un vin classique qui allie finesse et charpente, au nez intense et complexe (mûre, épices), de couleur profonde, bien équilibré en bouche.

Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Téléphone :05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Télécopie :05 57 24 90 44
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr

Domaine BRISSON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en Bourgogne, il a rejoint son père en 1974, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. “Le 2013 est une très petite récolte due à la météorologie, nous raconte Gérard Brisson. Les tanins sont souples, plaisants. Grâce à notre maitrise des vinifications, la régularité continue en fait un très bon millésime; 2014 : 50 hl/ha, des vendanges à bonne maturité, des cuvaisons peu longues, ont joué sur la qualité des vins qui sont bien fruités, de couleur rouge sombre, avec des tanins fondus, ronds. Les premières mises en bouteilles se feront en Juillet. Depuis Terra Vitis, le cahier des charges a permis de progresser dans la qualité des vins. Peu de thermovinification, méthode traditionnelle, d'où des vins très noirs avec une belle aptitude à vieillir. Nous avons d’ailleurs ouvert récemment une bouteille de 1984 qui était remarquable. Millésimes à la vente en 2015 : 2012, 2013, Vieilles Vignes 2011, 2010, 2009.” L'actualité au domaine : une phase de succession familiale, avec ses 2 fils, Gérard Brisson souhaite acheter à ses frères leurs parts du domaine. Il continue l'œnotourisme et les visites du domaine en 2 CV et en Bentley, et a crée un label : Bienvenue à la Ferme, Apéritif Vignerons. Superbe Morgon Les Charmes La Louve 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins soyeux. Le 2011, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé, de bonne garde. Superbe 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, de garde. Exceptionnel 2009, de bouche complexe et persistante, aux notes de cassis mûr et d’épices qui persistent en finale, un vin tout en arômes et structure, d’une belle ampleur. Le Morgon Les Charmes Noble Tradition 2009, élevé en pièce bourguignonne, est typé, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, de garde comme le prouve le 2005, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, un vin qui allie richesse et harmonie.

Gérard et Germaine Brisson
Domaine des Brisson - Chemin des Romains
69910 Villié-Morgon
Téléphone :04 74 04 21 60
Télécopie :04 74 69 15 28
Email : vin.brisson@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
Site personnel : www.gerard-brisson.com

Domaine JAFFELIN Père et Fils


Ce vignoble familial existe depuis plusieurs générations. Monique et Roger Jaffelin s’installèrent en 1950 et agrandirent le vignoble en rachetant des parcelles sur les communes de Chorey-lès-Beaune, Beaune et Pernand-Vergelesses. Aujourd’hui, Roger Jaffelin profite d’une retraite bien méritée, l’exploitation étant reprise par ses 2 fils, Yves et Pierre, qui perpétuent la tradition de ce vignoble de 10 ha et élèvent leurs vins très soigneusement (cuvaison 12 à 16 jours, élevage en fûts de chêne, dont 1/3 de neufs, de 12 à 16 mois selon les millésimes…). Le Corton-Charlemagne Grand Cru 2007, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, suave, est un vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une fort belle évolution, une valeur sûre. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Creux de La Net rouge 2010, d’une belle expression aromatique, avec une attaque soyeuse, dégage une bouche riche et charnue, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse. Excellent 2009, avec ces connotations de prune et d’humus, un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Dans la lignée, le Pernand-Vergelesses les Fichots 2010, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de sous-bois, est un vin qui commence à se fondre. Le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2008, complet, associant finesse et charpente, est coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille). Le Savigny-les-Beaune 2009, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux. Excellent Pernand-Vergelesses Blanc 2009, de bouche particulièrement élégante, intense et fine avec ses senteurs d’orange et de noisette, d’une longue finale.

Roger, Yves et Pierre Jaffelin
Chemin des Vignes Blanches
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 52 43 et 03 80 26 14 08
Télécopie :03 80 26 10 39

CHATEAU LAROQUE


Depuis plus de quarante ans le Château appartient à la famille Beaumartin. Cette superbe demeure féodale du XIIe reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de "Petit Versailles". Le vignoble s'étend sur 58 hectares de vignes situés sur un superbe terroir. Il s'agit de plusieurs coteaux argilo-calcaires situés sur les hauts de Saint-Emilion et profitant d'un excellent ensoleillement. Les vendanges manuelles sont effectuées en fonction de la maturité des raisins, parcelle par parcelle. La vinification pratiquée en petites cuves permet d'isoler chaque lot de raisin et d'affiner la complémentarité des terroirs. Les cuvaisons sont longues et très surveillées, le vin vieillit ensuite en barriques durant 12 mois. Beaucoup de précautions et de soins apportés aux différentes étapes de l'élaboration du vin permettent d'obtenir une très haute qualité. Le vin est d'une belle robe d'un rouge sombre et profond. On note des arômes d'épices et de fruits noirs, en bouche, l'attaque est puissante et volumineuse, le vin est très élégant avec des tanins mûrs et fins, la finale est persistante, avec un très beau potentiel de vieillissement.

Famille Beaumartin
Saint-Christophe-des-Bardes
33330 Saint-Emilion
Téléphone :05 57 24 77 28
Télécopie :05 57 24 63 65
Site : chateaularoque
Site personnel : www.chateau-laroque.com


> Nos dégustations de la semaine

Pierre ANDRÉ


Très joli Corton-Charlemagne Grand Cru 2011, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de rose, de citron et de miel, un grand vin puissant, avec cette suavité en bouche caractéristique, légèrement épicé, de garde. Le Ladoix blanc 2011, mêlant finesse et une jolie rondeur, est très aromatique, aux connotations de fleurs blanches et de fruits secs. Beau Meursault Charmes Premier Cru 2011, tout en charpente, parfumé, est fin et riche à la fois, avec ces notes subtiles de pain grillé et de pêche.
Pour les rouges, ce beau Vosne Romanée 2011, qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez bien caractéristique de fruits surmûris et d’humus, bien charnu. Le Clos de la Roche 2011 est remarquable, avec ce nez de griotte surmûrie, complexe, tout en bouche, typé par ce terroir particulier, de belle matière, de bouche charpentée et ample, très parfumée (cannelle, cuir et violette), prometteur.

Au Château de Corton André
21420 Aloxe-Corton
Tél. : 03 80 26 44 25
Fax : 03 80 26 43 57
Email : info@corton-andre.com
www.pierre-andre.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine des FOURNELLES


Le vignoble, bien exposé à flanc de coteaux, est situé sur le versant sud-est du Mont Brouilly dominé par la Chapelle de la Vierge aux Raisins.
Le Domaine, dont la culture de la vigne est la seule vocation, a une superficie de 9 ha sur la commune de Saint-Lager, dans cette région au climat tempéré qui bénéficie d'un bel ensoleillement. Les vendanges sont exclusivement manuelles.
Cela donne ce Côte de Brouilly 2013, de robe profonde aux nuances violines, un vin rond et suave, dominé par les petits fruits (cerise noire), idéal sur les charcuteries comme avec un fromage à pâte molle. Le Côte de Brouilly Grumage 2012 est riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, très réussi, d’une jolie concentration d'arômes, parfait sur une échine de porc aux pruneaux.

Alain Bernillon
216, Montée de Godefroy
69220 Saint-Lager
Tél. : 04 74 66 81 68

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Clos TRIMOULET


Au sommet. J’aime ce vin depuis le premier Guide, ce qui n’est pas rien. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent donc d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot.
Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !
“Nous avons la chance d’avoir une très belle série de millésimes ces dernières années, précise Alain Appollot, et nous obtenons des vins de qualité régulière. La matière première est primordiale, pour avoir de jolis raisins à vendanger, nous travaillons beaucoup au vignoble, mon frère Joël et moi. Clos Trimoulet Grand Cru est un vin issu d’une dizaine d’hectares, régulièrement primé dans les différents concours internationaux. C’est un vin typé, de belle robe grenat, aux notes de framboise et de mûre, d’épices, de sous-bois, un vin riche, généreux, aux tanins puissants et soyeux, persistant en bouche et d’excellente évolution.
- 2012 : le millésime s’est fait grâce aux mois d’août et septembre qui ont été superbes, nous sommes très content du résultat, c’est un vin très prometteur, cela a été un millésime de vigneron car il a fallu être vigilant et anticiper à bon escient.
- 2011 : une belle réussite au Clos Trimoulet, des tanins assez puissants bien soyeux, vin très fruité (fruits rouges) avec beaucoup de fraîcheur aromatique, très belle harmonie.
Nous commercialisons en direct 60% de nos vins auprès d’une clientèle particulière, précise Alain Appollot. Il faut rendre hommage à mon grand-père, puis à mon père, qui ont commencé la vente de la bouteille. “Pour avancer, il faut savoir regarder en arrière”, et nous, la sixième génération, sommes reconnaissants du travail accompli par nos prédécesseurs. Le “bouche à oreille “ fonctionne bien, les bonnes adresses circulent vite et c’est vrai que notre fichier clientèle s’accroît tout naturellement, nous faisons juste quelques salons. Notre clientèle est surtout hexagonale, nous avons aussi des marchés à l’export, au Japon, aux États-Unis et en Europe du Nord, toujours en direct, restant maîtres de la commercialisation de nos bouteilles. Nos clients apprécient la typicité de nos vins, ce sont de vrais amateurs qui n’aiment pas les vins standards ni les vins commerciaux. Ils nous encouragent à ne pas céder à la pression. Nous perpétuons la tradition familiale, et privilégions les terroirs. Nous nous investissons beaucoup personnellement pour offrir des vins à des prix très intéressants, notre rapport qualité-prix est imbattable, nous tenons à rester dans cette gamme de prix, c’est notre philosophie au Clos Trimoulet, car nous tenons à ce que le plus grand nombre de consommateurs ait accès à notre vin, à notre appellation de Saint-Émilion Grand Cru. Nous préférons produire des vins de plaisir, nous sommes contre les vins hyper concentrés, notre vin est apprécié et accompagne très bien tout le repas, notre récompense, à nous vignerons, est de voir une bouteille vide, ainsi le vin a plu !”
Vous allez aimer comme moi ce Saint-Émilion GC 2011, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), alliant souplesse et charpente, chaleureux. Superbe 2010 (médailles d’Argent Concours Bordeaux 2012 et vignerons Indépendant 2010) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui domine (14 e environ). Beau 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente (14,20 e), de garde comme le 2008, médaille d’Argent au concours des vignerons Indépendants, au bouquet subtil où dominent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure (13 e). Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la Nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apportés à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.” Voir le Château Chevalier-Saint-Georges en Montagne-Saint-Émilion. Formidable rapport qualité-prix-typicité. 

Guy, Alain et Joël Appollot

> Les précédentes éditions

Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012

 



Château de VIMONT


COULY-DUTHEIL


Domaine de NOIRÉ


Jean-Yves LAROCHETTE


Château NOZIÈRES


Château Le Destrier


Domaine Vincent BACHELET


Château HAUT-CALENS


Domaine DRUSSÉ


Domaine des HAUTS PERRAYS


Château MIRE-L'ÉTANG


Pierre BOURÉE Fils


Château PÉROUDIER


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


LOMBARD et Cie


Domaine de BAVOLIER


Maison PETTERMANN


Château LAGRANGE Les TOURS


Domaine des GÉLÉRIES


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château CROZE de PYS


Clos LABARDE


Château BÉCHEREAU



CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAU BECHEREAU


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DE L'AMAUVE


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU DE LA BRUYERE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU DE BEAUREGARD


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE DE LAUBERTRIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales