Vins Et Terroirs De France

Edition du 13/03/2018
 

Castelnau

Sommet

CASTELNAU

Incontestablement à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. 


C’est largement mérité pour cette cave très importante : 713 adhérents, 863 ha. En 2007-2008 : travaux d'extension pour atteindre une capacité de stockage en caves de 29 000 000 de bouteilles. Un site de production de 50 000 m² sur 5,5 ha en plein centre de Reims, et une capacité totale en cuverie de quelque 123 000 hl. L'origine du nom de ce Champagne remonte à 1916, nom du célèbre général De Castelnau qui s'est illustré durant la première guerre mondiale et dont la fameuse devise était “qui s'y frotte, s'y pique.” Puis, à partir de 1925, la marque appartiendra à une famille sparnacienne durant trois générations. Très en vogue dans les années 1930, ce Champagne est servi sur les tables des familles royales. En 2003, la Coopérative régionale des vins, basée au cœur de Reims, acquiert la marque De Castelnau, et ce dynamique regroupement met alors en commun son savoir-faire et sa palette de crus pour élaborer des cuvées d'exception. Toutes les différentes étapes de l'élaboration des cuvées font l'objet de soins attentifs et d'une traçabilité infaillible. La CRVC est animée par une équipe compétente et dynamique menée par Pascal Prudhomme, Directeur Général. De Castelnau signe une nouvelle gamme d’étuis, particulièrement réussis : Bleu de prestige pour le Brut Réserve, un jeu subtil de deux nuances pour le Brut Millésimé évoquant le Pinot noir et le Pinot meunier, des couleurs gourmandes : café pour le Blanc de blancs... Vous allez aimer leur remarquable Blanc de blancs Millésime 2004, qui succède au millésime 2000, où la fraîcheur du Chardonnay dégage des saveurs gourmandes de miel et d’abricot sec, de robe or clair, un vin élégant et subtil, tout en finesse et structure, au palais intense, chaleureux et distingué. “Bénéficiant systématiquement de maturations en cave plus longues que la moyenne, cette cuvée exprime une riche complexité avec une grande finesse, nous explique Elisabeth Sarcelet, Chef de Caves. Quelle harmonie entre le Chardonnay de la Côte des blancs et celui de la Montagne de Reims ! D’une belle couleur jaune d’or, ce vin alliant délicatesse et puissance nous offre une palette aromatique d’une belle densité. Le nez navigue entre les senteurs mentholées, les notes beurrées de viennoiserie et de légère torréfaction délicatement miellée. Les caractères subtilement crémeux et chocolatés se fondent en fin de bouche pour donner à l’ensemble une belle sensation veloutée. Ce millésime, encore à l’aube de sa pleine maturité, présente un très beau potentiel d’évolution. L’opulente élégance de ce Blanc de blancs s’alliera avec bonheur à des raviolis de langouste au jus de corail, ou à un tartare de Saint-Jacques aux truffes.”

   

Castelnau

Président : Fabrice Collin - Directeur Général : Pascal Prudhomme
5, rue Gosset - CS 80007
51724 Reims
Téléphone : 03 26 77 89 00

Email : caveau@champagne-castelnau.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
CANON (Canon-Fronsac)
BEAUREGARD
LA CROIX
CANON-CHAIGNEAU (Lalande-de-Pomerol)
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
ROQUEBRUNE (Lalande-de-Pomerol)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CANTELAUZE*
GABY (Fronsac)
HAUT-FERRAND
MAZERIS (Fronsac)
ROUMAGNAC LA MARECHALE (Fronsac)
BELLES-GRAVES (Lalande-de-Pomerol)
BOURSEAU (Lalande-de-Pomerol)
MOINES (Lalande-de-Pomerol)
VOSELLE (Lalande-de-Pomerol)
MOULIN DU JURA (Lalande-de-Pomerol)
PETITE CROIX (Lalande-de-Pomerol)
CARLES (Fronsac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE
ARNAUDS (Lalande-de-Pomerol)
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (Lalande-de-Pomerol)
PLINCE
VALOIS
LA CROIX ROMANE (Lalande-de-Pomerol)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
CROIX-LAROQUE (Fronsac)
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)

> Nos coups de cœur de la semaine

Château RAYMOND-LAFON


Au sommet. C'est en 1972 que Francine et Pierre Meslier deviennent propriétaires, donnant ses lettres de noblesse à ce grand vin. Un vignoble de 20 ha en appellation, dont 18 en production, la majorité des parcelles sont regroupées autour du Château, sur les communes de Sauternes, Bommes et Preignac. Cépages : 80% Sémillon et 20% Sauvignon, vignes de 35 ans en moyenne. La vendange est effectuée grain à grain, par tris successifs (3 à 10 passages) de raisins botrytisés. Les vins sont élevés 3 ans en barriques de chêne merrain. Voilà un splendide Sauternes 2011, l’exemple type d’un très grand Sauternes, au nez très persistant à dominante de lis, de grillé et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), fondue, aux connotations de pain brioché sen finale, un vin suave, de grande évolution. Le 2010 développe des nuances de pomme confite, de bouche fine et persistante, un vin dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d’agrumes très mûrs et de pain grillé.  Le 2009 est envoûtant, racé, puissant, tout en arômes (pain brioché, citronnelle), un vin racé, riche et complexe, très persistant, d’une grande onctuosité. Très grand 2007, typé et dense, avec des notes de noisette et de citron, associant souplesse et structure, un vin tout en finesse, d’une longue finale, de belle robe dorée, de bouche complexe (miel, pain grillé), un beau vin de garde. Le 2005, séduisant par son nez de fruits confits, d’une belle complexité, est gras, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de pain d’épices, d’une longue finale.

Famille Meslier - Gérante : Marie-Françoise Meslier
4, au Puits
33210 Sauternes
Téléphone :05 56 63 21 02
Télécopie :05 56 63 19 58
Email : famille.meslier@chateau-raymond-lafon.fr
Site personnel : www.chateau-raymond-lafon.fr

Château GARREAU


Carole Garreau, son père et son mari, ont repris en 2006 la propriété familiale (depuis 1919), auparavant tenue par son oncle. Ils sont passionnés et maîtrisent l’ensemble du processus, de la vigne à l’élevage de leurs Armagnacs dans un chai souterrain unique en son genre.  A noter, une nouvelle Blanche d’Armagnac, 100% Baco, à partir de mars 2017. Ils élèvent ce grand Armagnac cuvée Royale, où l’on retrouve alors des arômes doux et délicats comme la figue mûre et les épices, qui développe une bouche puissante et chaude, d’une grande finale avec des nuances de fruits exotiques, que l’on a raison de suggérer sur un foie gras, un Roquefort ou du chocolat... Beau Bas Armagnac XO 15 Ans, 80% Baco, Ugni blanc et Folle blanche, qui fleure bon l’abricot, de bouche pleine, avec une finale de pruneau macéré bien typique. Exceptionnel Bas Armagnac Millésime 1985, 40%, médaille de Bronze Paris 2009, marqué par ces connotations de rancio, d’épices et de fruits cuits, avec, en bouche, des nuances de moka et de caramel très délicates. Goûtez le Bas Armagne Hors d’Âge, au nez voluptueux où se décèlent les agrumes confits, la cannelle et la datte, de bouche dense, superbe comme cet Armagnac Extra Cuvée du Siècle, issu d’un assemblage d’années entre 15 et 30 ans. On se fait encore plaisir avec le Floc de Gascogne blanc, 30% d’Armagnac et 70% de moûts de raisons blancs, idéal sur une dacquoise aux noix ou des pamplemousses en gelée de thé, quand au Floc de Gascogne rosé, qui sent les fruits compotés, il s’associera avec des pruneaux marinés aux épices ou une fougasse. 

Carole Garreau

40240 La Bastide d'Armagnac
Téléphone :05 58 44 84 35
Télécopie :05 58 44 87 07
Email : chateau.garreau@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-garreau.fr

Cave de ROQUEBRUN


Cette cave de référence est remarquablement équipée et collectionne les récompenses. Le vignoble s’étend sur quelque 500 ha de coteaux schisteux, en terrasses, exposés plein sud. Les sols sur lesquels s’est développée la culture de la vigne, comptent parmi les plus anciens de France. En effet, ils remontent au début de l’ère primaire pour la majorité d’entre eux. Leur chai d’élevage de 900 barriques de chêne français est réservé au vieillissement de leurs cuvées de prestige. Daniel Marusinski, responsable de l’administration des ventes, considère “le 2016 comme un très grand millésime, avec moins de volume, certes, mais des matières premières d'excellente qualité, c'est l'un des meilleurs vins des 10 dernières années, ceci pour les rouges. Quant aux blancs, ils sont friands, splendides, à boire dans l'année. En vente en 2017 : les Saint-Chinian Roches noires, Granges d'Aupenac 2015, le Seigneur d'Aupenac 2011, puis 2012, et dans les 3 couleurs, les autres cuvées 2016. Dans le vignoble, l'accent est porté sur l'irrigation des parcelles.” Le Saint-Chinian Roquebrun Roches Noires rouge 2014, de robe pourpre soutenu, aux notes de cuir et de fruits noirs cuits, charpenté, possède des tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre. Le Saint-Chinian Roquebrun rouge Les Fiefs d’Aupenac 2014 (60% Syrah, parts égales de Grenache et de Mourvèdre), aux senteurs de cassis mûr, d’épices et de fumé, est très bien élevé, riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé au palais. Excellent Saint-Chinian La Grange des Combes rouge 2014, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges, de bonne charpente, ample et charnu, complexe comme leur autre Saint-Chinian Golden Wines rouge 2013, corsé et parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle), un vin qui associe saveur et structure. Tout en arômes, le Saint-Chinian Les Fiefs d’Aupenac blanc 2015, 70% Roussane et 30% Grenache blanc, sélection parcellaire de vieilles vignes, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, fin, sec et rond à la fois, d’une belle persistance, est à déboucher sur des crustacés. Joli Saint-Chinian Col de l’Orb blanc 2015, toujours bien typique de l’expression de ses cépages, 60% Grenache blanc, 40% Roussane, macération pelliculaire, de belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs fraîches, minéral. Goûtez encore le Saint-Chinian rosé 2015, aux connotations de fraise, d’une jolie finale, et l’IGP Terrasse d’Aupenac Viognier blanc 2015, aux notes de noisette, de bouche franche, sur une finale finement musquée.

Directeur : Alain Rogier
Avenue des Orangers
34460 Roquebrun
Téléphone :04 67 89 64 35
Télécopie :04 67 89 57 93
Email : cave@cave-roquebrun.fr
Site personnel : www.cave-roquebrun.fr

CHEVILLON-CHEZEAUX


Ici, on est vignerons depuis 5 générations (9 ha de vignes). Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois. Le Domaine Chevillon-Chezeaux produit plusieurs appellations : Bourgogne Pinot Noir, Bourgogne-Passetoutgrain, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Blanc et Rouge; des appellations villages, Vosne Romanée, Nuits-Saint-Georges, et des appellations Nuits-Saint-Georges Premiers Crus Champs-Perdrix, Bousselots Rouge et Saint-Georges, notamment. Les cépages sont le Pinot Noir et le Gamay (1/3-2/3) pour le Bourgogne Passetoutgrain, le Pinot Noir pour le reste des appellations rouges; l’Aligoté, le Chardonnay et le Pinot Blanc pour les appellations de blancs. Actuellement, il est exploité par Philippe et Claire Chezeaux, et leurs vins sont devenus des références. Le plaisir est bien là, en effet, avec son Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges 2014, un vin très typé, aux tanins mûrs, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes complexes de prune, de sous-bois et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde. Le 2013 est d’une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris. Superbe 2012, où l’élégance prime, parfumé, typé, rond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale corsée_definition.html"class="lexique" target="_blank">corsée au palais, un grand vin qui demande une cuisine délicate comme, par exemple, une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou un rôti de veau en croûte. À ses côtés, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Aux Champs-Perdrix 2014, aux tanins très élégants mais fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre), légèrement épicé, de bouche intense, d’excellente évolution. Le 2013 est coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges cuits et une pointe de réglisse, de jolie bouche. Le 2012, très fin, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, est idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de boeuf aux pruneaux farcis. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Porêts 2014 est de couleur rubis, tout en finesse comme il se doit, mêlant charpente et souplesse, aux senteurs de fruits rouges mûrs et de sous-bois, qu’il faut apprécier sur un civet de lapin, par exemple. Le 2013 dévoile un bouquet puissant de violette, de sous-bois et de cuir, un vin séducteur, aux tanins savoureux. Le 2012 dégage des notes de cassis cuit, de robe rubis, souple et corsé à la fois, de belle complexité (cassis mûr, fraise des bois, violette). On continue avec le Nuits-Saint-Georges les Saint Julien 2014, fort bien élevé, aux tanins présents, riche et intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois. Le 2013, au nez marqué par des arômes de cassis et de framboise, avec cette nuance de truffe caractéristique.

Philippe et Claire Chezeaux
41, rue Henri-de-Bahèzre
21700 Nuits-Saint-Georges
Téléphone :03 80 61 23 95
Télécopie :03 80 61 13 57
Email : chevillon.chezeaux@orange.fr
Site : domainechevillonchezeaux


> Nos dégustations de la semaine

Château des ROCHETTES


Au sommet. Si la vigne était déjà présente au XVe, c?est Alphonse Roulleau (1885-1957) qui oriente vraiment la production du Château de Rochettes vers le vin. Déjà présent au Salon de l?Agriculture de Paris avant la guerre de 1914-1918, il y remporte de nombreuses médailles. Suite au mariage de sa fille Raymonde Roulleau avec Louis Douet en 1946, la tradition se perpétue, et la commercialisation s?oriente vers la vente aux particuliers en fûts et en bouteilles. En 1974, c?est leur fils unique Jean Douet qui reprendra les rênes du vignoble. Passionné de vins liquoreux, il mettra en place un groupe de travail au début des années 90 pour la reconnaissance et la codification de la mention « Sélection De Grains Nobles ». L?âge de la retraite approchant et n?ayant pas d?enfant intéressé par la reprise, il accepte de vendre le Château de Rochettes à Catherine Nolot, déjà propriétaire d?un vignoble voisin le ?Domaine de L?Eté?.
Un vignoble de 25 ha où la conduite de la vigne se fait dans le respect du terroir et de l'environnement (enherbement). Les vinifications sont personnalisées pour chaque type de vins. Selon les cuvées, l'élevage dure 6 à 18 mois.
Remarquable Coteaux-du-Layon Vieilles Vignes 2015, tout en bouche, où l?on retrouve des effluves de citron et de miel, aux notes florales complexes (rose, narcisse?), de belle robe dorée, à la bouche fondue, d?une onctuosité raffinée, tout en nuances au palais (pain d?épices, pomme mûre), très persistant (10,65 €).
L?Anjou blanc Pièce du Moulin 2015, une cuvée équilibrée, harmonieuse, tout en finesse d?arômes, est un vin parfumé et rond, au nez délicat, de jolie bouche, aux accents de noix fraîche et de poire, qui convient aussi bien sur une friture de calamars et de langoustines qu?avec un navarin aux pommes de terre (8,65 €). Excellent Anjou rouge Vieilles Vignes 2015, tout en bouche, aux tanins ronds, un vin qui mêle finesse et structure, de bouche persistante avec des nuances de griotte et de groseille (5,45 €).

Catherine Nolot - Gérant : Yannick Babin
104, Les Rochettes
49700 Concourson-sur-Layon
Tél. : 02 41 59 11 51
Email : domainedelete@wanadoo.fr
www.domaine-ete.com


Château La CANORGUE


Construit sur une ancienne villa romaine, le château doit son nom aux nombreuses canalisations souterraines que les Romains avaient taillées dans le roc pour capter l?eau. Depuis plus de 30 ans (Certifié Ecocert), les vignes sont cultivées sans apport d?engrais chimique, ni d?insecticide de synthèse. La terre est travaillée mécaniquement sans emploi de désherbant. La vinification se fait de façon traditionnelle avec levures indigènes. La cave est un mariage réussi entre tradition et modernité. La réception des raisins se fait par gravité. L?utilisation d?un pressoir pneumatique permet un pressurage tout en douceur. La cuverie en Inox thermo-régulée favorise le contrôle des températures pendant les fermentations. Après vinification ou élevage en foudres de chêne, les vins sont mis en bouteilles au château sans autres manipulations afin de conserver le maximum d?arômes.
Le Luberon rouge Coin Perdu 2015, un assemblage de très vieilles vignes de Syrah, Grenache, Mourvèdre et Carignan, est de belle robe pourpre profond à reflets violacés, aux senteurs complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée.
Tout en nuances d?arômes, le Luberon blanc 2016, au nez dominé par les agrumes frais, de bouche dense, marqué par la pêche et le lis, de robe jaune clair, un vin subtil, à la fois vif et souple, très ageéable. Excellent Luberon rosé 2016, 60% Grenache, 30% Syrah et 10% Mourvèdre, de belle teinte, de bouche pleine, qui sent la fraise, à boire frais sur des grattons ou calamars glacés aux tomates.

Jean-Pierre et Nathalie Margan
Route du Pont-Julien
84480 Bonnieux
Tél. : 04 90 75 81 01
Email : chateaucanorgue.margan@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/chateaucanorgue
www.chateaulacanorgue.com


Château CHERET-PITRES


Le Château doit son nom au lieu sur lequel il est construit, Pitres, et celui de la maison de maitre dont il dépendait à son origine, le Cheret.
Cette exploitation viticole est dans la même famille depuis 1954, date à laquelle Monsieur et Madame Boulanger l?on acquit. En état de ruine à l?époque, les vignes et les bâtiments ont dû être remis en état. Aujourd?hui, c'est leur fille Caroline Dulugat et son mari qui dirigent le domaine et continuent à redonner à ce lieu et à ce vignoble, les atouts qui en font un lieu de vie incomparable et un outil de production de vins de qualité.
Bien apprécié leur Graves rouge 2012, élevé en fûts de chêne, corsé, au nez de petits fruits rouges à noyau et de fumé, charmeur, un vin aux notes d?épices en bouche, très abordable (8 €). Le Graves rouge 2012, élevé en fûts de cuves, est rond, franc, classique (6,50 €).
Joli Graves blanc 2014, médaille d?Or Bordeaux, aux arômes d?agrumes et de fleurs blanches, est d?une très bonne tenue en bouche, un vin bien classique, bien équilibré en acidité (7 €).

Caroline et Pascal Dulugat
1 chemin de Pitres
33670 Portets
Tél. : 05 56 67 27 76
Email : dulugat.caroline@9business.fr
www.chateau-cheret-pitres.jimdo.com



> Les précédentes éditions

Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016

 



Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château HOURTIN-DUCASSE


Domaine Les CASCADES


Château BROWN


THÉVENET-DELOUVIN


Château MAYNE LALANDE


Domaine Jean-Max ROGER


Château LANIOTE


Château HAUT-MACÔ


Château CLOS de SARPE


Château BEAUCHENE


Michel MORILLEAU


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Domaine La CHRÉTIENNE


Domaine de CHEVALIER


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine de TERREBRUNE


Château CANON


Château CORNEMPS


Château SAINT-HILAIRE


Château CHENE-VIEUX


BOURGEOIS-BOULONNAIS


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château HENNEBELLE


Domaine de NOIRÉ


Domaine LANDRAT-GUYOLLOT


Château La CROIX MEUNIER


Domaine du VIEUX PRESSOIR


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


LABBÉ et Fils


Château LAFON


Vignobles PELLE


Château LE DESTRIER


Domaine de VERONNET



DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE GUIZARD


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE DE ROSIERS


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE PICHARD


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE COMTE PERALDI



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales