Vins Et Terroirs De France

Edition du 26/05/2015
 

Champagne DE TELMONT

Prestige

De TELMONT

C’est l’une des dernières maisons authentiquement familiales en Champagne. Fondée en 1912 par Henry Lhopital, c’est Bertrand Lhopital, représentant la 4e génération, qui est l’actuel directeur avec sa sœur Pascale, et son beau-frère Philippe Parinet. Ils œuvrent pour que la Maison conserve sa place parmi les 20 plus grandes Maisons de Champagne.


Le vignoble de 36 ha en propriétés est réparti sur 8 crus. Au total, leur approvisionnement porte sur quelque 146 ha de vignes sur 40 crus différents dont près de 20 % proviennent de villages classés Premiers et Grands Crus. “Il est indéniable que nous avons un “style Maison” qui caractérise nos Champagnes, précise Bertrand Lhopital. Je privilégie le vin avant tout, j’aime les bulles mais je soigne d’abord l’élaboration de mes vins. L’effervescence apporte le rafraîchissement, du picotement mais doit aussi amener le goût du vin à s’exprimer. Dans chaque cuvée, je veille à ce qu’il y ait une effervescence la plus délicate possible, de très fines bulles qui accompagnent le vin. Une bulle doit être présente au début, s’effacer ensuite pour laisser arriver les premiers arômes et réapparaître à la fin associée à l’acidité, pour tirer en longueur la persistance des arômes. C’est une quête chaque année renouvelée, Dominique Jondreville, Chef de caves, et moi-même, essayons de produire des vins qui nous ressemblent et dont nous sommes fiers. Le tiré liège apporte vraiment beaucoup au Champagne, cette technique va se généraliser à notre Blanc de blancs, nous avons suffisamment de recul maintenant pour véritablement apprécier le résultat qualitatif. Avec le tiré liège, nous obtenons des intensités aromatiques supérieures, un nez qui explose, une longueur et une complexité en bouche beaucoup plus importantes, des notes de mie de pain fraîche, une belle minéralité qui apparaît c’est vraiment dû au tiré liège. Grâce à ce système et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela préserve beaucoup plus la fraîcheur et la jeunesse des Champagnes. Nous sommes très attachés à produire des cuvées de garde, et nous sommes une des rares maisons à proposer des Champagnes avec un vrai temps de garde, une véritable élaboration des vins par le vieillissement, ce qui est de plus en rare dans la région. Le dégustateur dans son verre a la chance ainsi d’avoir l’expression d’un vin abouti. Nous venons de lancer deux nouvelles cuvées; la Cuvée Sans Soufre, issue de nos parcelles conduites sans utilisation de produits phytopharmaceutiques, cette cuvée sans soufre a été élaborée grâce à une vinification oenodynamique. Respectant ainsi la nature des raisins pour qu’ils expriment au mieux leur potentiel, il ne leur est apporté que ce dont ils ont besoin pour être magnifiés. Nous souhaitons que ce Champagne vous transmette ses vibrations lors de la dégustation. De fines bulles agrémentent une robe or pâle aux délicats reflets argentés. Le nez présente un beau fruité avec des notes d’amande et de macaron. En bouche, la vivacité laisse place en finale à des arômes de fruits compotés (abricots, poires), de pâte de coing avec une intéressante complexité. Une découverte qui vous fera vibrer. Et la Cuvée L.D : l’équilibre entre fraîcheur et maturité des Chardonnays de 2006 a permis d’élaborer une harmonieuse cuvée Blanc de Blancs Léger Dosage afin de laisser les raisins exprimer naturellement leurs plus pures qualités, rehaussant ainsi la noblesse du millésime. De petits reflets verts relèvent la teinte or pâle de sa robe. La mousse est fine et tenace. Au nez, ce champagne surprend par sa fraîcheur appuyée par des notes florales, d’agrumes et d’eucalyptus. Cette cuvée, alliant harmonieusement minéralité et gourmandise, développe au cours de la dégustation des arômes de fruits jaunes frais (ananas), de zestes d’agrumes et d’amande, en conservant une belle tension en bouche. Superbe Champagne cuvée O.R. 1735 Millésime 2004, aux bulles légères, aériennes, avec ces senteurs où s’entremêlent la praline et le grillé, toute en subtilité, qui dégage en bouche des nuances délicates et persistantes, vraiment très savoureux. “Née d’une fantaisie créative de notre maison, la cuvée O.R 1735 combine tout le savoir faire de la Champagne à travers la sélection des terroirs, l’expression du Chardonnay issu des meilleurs lieux-dits et d’un long vieillissement dans nos caves sur bouchon liège. Véritable moment historique, cette cuvée représente à elle-seule 200 ans d’histoire du Champagne. En ouvrant ce flacon, nous remontons le temps pour déguster un Champagne comme rarement il en existe de nos jours.” Le Champagne cuvée Grand Couronnement brut Millésime 2002 est un grand vin au nez subtil et persistant, avec des nuances de noisette, de poire et de pain grillé, tout en bouche, une cuvée ample, vineuse, tout en harmonie, qui réunit élégance et charpente, finesse et densité, d’une grande finale aromatique. “Cette cuvée de prestige Grand Couronnement , poursuit-il, est obtenue à partir d'une sélection des meilleurs Chardonnays de la Côte des Blancs. Après un choix extrêmement minutieux des plus beaux raisins, il n'est extrait pour sa composition que la première cuvée exclusivement. La noblesse de ses origines, un vieillissement porté à son âge d'or, font de cette cuvée exceptionnelle, en effet, le “Couronnement” de notre production.” On poursuit avec ce Vintage 2005 : “la nature nous fait don parfois d’une récolte de qualité exceptionnelle, qui mérite d’être mise en valeur. Notre Grand Vintage est toujours millésimé, afin que les qualités de l’année soient encore décuplées par les longues années de vieillissement qui se profilent. Composé à partir des 3 cépages champenois, le Grand Vintage est un champagne souple, fruité et très équilibré, qui se distingue par une grande finesse. Le nez élégant et frais s’ouvre sur des fruits mûrs (coing) pour évoluer sur des notes complexes de beurre, de biscuit et de macaron. L’attaque en bouche est franche et présente une belle rondeur équilibrée par une belle fraîcheur. Des arômes de fruits à noyau (mirabelle, coing, prune) laissent place à des notes de fruits secs au cours de la dégustation.” Il y a encore ce savoureux Blanc de blancs 2007, “résultat harmonieux de l’assemblage de plusieurs crus très renommés de Chardonnay, le Grand Blanc de Blancs est également le fruit d’une seule et grande année. Composé exclusivement de première cuvée, il se distingue par sa délicate couleur or pâle, sa finesse, son extrême légèreté et son incomparable fruité. Un vieillissement de plusieurs années dans nos caves en fait un champagne de très grande noblesse. La robe est d’un bel or pâle teinté de reflets argentés. La mousse est fine. Le nez expressif s’ouvre sur des notes briochées et laisse place à un nez floral, d’acacia, de citronnelle, d’agrumes, avec de légères notes d’évolution et de grillé. En bouche, ce Champagne présente une belle attaque, une belle fraîcheur et une belle présence, avec des nuances d’agrumes bien fondues, de fruits secs (amande) et de tabac blond en finale. Un Champagne gourmand et aérien.” Ne manquez pas Les ateliers d’exception, une belle idée cadeau comme ces “24 heures dans les vignes”. Une invitation à venir partager les vendanges dans les vignes du Champagne de Telmont. Cueillette du raisin, pique-nique gourmand, initiation à la dégustation, un moment sympathique (6h par petit groupe, 155 € par personne). Ou bien ce “Délice d’affinage autour d’une bulle”, qui est la découverte des accords fromages et bulles. Expérimentations des étonnantes alliances entre divers affinages fromagers et les différents assemblages des cuvées. (2h30 par petit groupe, 50 € par personne).

   

Champagne DE TELMONT

Bertrand, André et Serge Lhopital
1, avenue de Champagne - BP 17
51480 Damery
Téléphone : 03 26 58 40 33
Télécopie : 03 26 58 63 93
Email : info@champagne-de-telmont.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
e_bourgogne_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

GUY ROBIN
TREMBLAY
CHARDONNAY
A.GEOFFROY
MOSNIER
NAULIN
DAMPT
HEIMBOURGER
Pascal HENRY
PISSE-LOUP
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
MAREY (CCh)
JAFFELIN (CCh)
DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
PULIGNY-MONTRACHET
Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
PRIEUR-BRUNET (BM)
Pierre BOURÉE
COUDRAY-BIZOT
SEGUIN-MANUEL
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
AMPEAU (M)
Guy BOCARD (M)
B. DELAGRANGE (M)
Marc BROCOT (Ma)
DICONNE (M)
DOREAU (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
CRUCHANDEAU
MEIX (SA)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


LAROCHETTE (Crémant)
Michel PRUNIER (Crémant)
Jean GIRARD (Crémant)
Pascal HENRY (Crémant)
NINOT (Rully)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
AUVIGUE
BRUYÈRE
CHALET POUILLY
DENUZILLER
LAROCHETTE
PAQUET
BERGER-RIVE
FEUILLARDE
GONDARD-PERRIN
Roger LUQUET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

ELLEVIN
GUETTE SOLEIL
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
BADER-MIMEUR
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC-LÉGER (PM)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


THALIE (Crémant)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
Claude GHEERAERT*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
Ch. FUISSE
Château de VINZELLES*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

MOTTE
LETESSIER-TIXIER
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)*
PULIGNY-MONTRACHET
René MONNIER (M)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
GERMAIN et Fils (SR)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


ROIS MAGES (Rully)*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
COLLOVRAY-TERRIER
Dom. CRAIS (SV)*

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine FREY-SOHLER


Situé sur les pentes du Rittersberg (lieu dit au sol granitique, chaud et filtrant), ce terroir est la continuité directe du biotope de l'Ortenbourg (site protégé pour sa flore et sa faune, microclimat supérieur de 7 à 8° à la moyenne Alsacienne). Beau Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2011, de bouche élégante et intense, avec ces notes de fruits frais et de rose. Le rouge Fleur de Granit 2011, au nez subtil de fruits à noyau, est plein, ample et velouté. Goûtez le Crémant 2007, persistant, de mousse fine, tout en harmonie, d’une jolie finesse d’arômes, parfait à l’apéritif. Très joli Riesling Scherwiller 2012, classique et franc, vif, très agréable. “Avec son terroir de graves, nous dit-on, le Riesling de Scherwiller libère des arômes très fruités, voire muscatés au nez. Il se révèle également finement citronné en bouche. Cette appelation communale, officialisée le 28 octobre 2011 ne peut être revendiquée que dans le cépage Riesling, et provient d’une aire délimitée. Ce Riesling accompagne à merveille entrées, poissons, fruits de mer, spécialités alsaciennes, fromage de chèvre. C’est un vin fruité, sec.”


72, rue de l’Ortenbourg
67750 SCHERWILLER
Téléphone :03 88 92 10 13
Télécopie :03 88 82 57 11
Site personnel : www.frey-sohler.fr

Château LOIRAC


La surface plantée est de 12.43 ha soit 60% en Cabernet-Sauvignon et 40% en Merlot noir. Vendange mécanique avec tris successifs. Vinification traditionnelle, élevage en barriques, en volume variable suivant les millésimes, chêne d’origines française et américaine. La durée d'élevage varie de 12 à 15 mois en fonction des caractéristiques du millésime. Beau Médoc Cru Bourgeois 2010, de robe pourpre, au nez persistant (griotte, violette), d’une belle harmonie, charnu, gras, bien charpenté, complexe, harmonieux, aux connotations épicées. Le 2009, de couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est structuré et riche.

Sébastien Fraysse
1, route de Queyrac
33590 Jau-Dignac-et-Loirac
Téléphone :09 75 94 43 55 et 06 08 46 68 21
Télécopie :05 56 73 98 22
Email : chateau-loirac@wanadoo.fr

Jean-Marc CHEVREAU


Au sommet. “Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, dit-on ici, comme le faisait Balzac. Un vignoble d'environ 13 ha, composé d'une partie de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les terres blanches, appelées "grosses terres" de composition argilo-calcaire qui se trouvent sur les collines les plus élevées, et d'une partie en caillottes, des sols très pierreux et calcaires. Toujours l’un des meilleurs Sancerre rouge 2012, de bouche riche, aux notes de mûre et d’humus, corsé et savoureux, tout en rondeur, ample et distingué. Le 2011 est remarquable, aux notes de griotte, harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale, possédant un réel potentiel d’évolution, très typé. Le Sancerre blanc 2013, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense, au bouquet délicat où dominent les agrumes et les petits fruits jaunes. Excellent Sancerre rosé 2012, épicé, de robe légère, mêlant nervosité et suavité. Gîtes disponibles.


4, chemin de la Noue - Le Bourg
18300 Crézancy-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 04 77 ou 02 48 79 08 67
Télécopie :02 48 79 44 17
Email : chateaudecrezancy@gmail.com
Site personnel : www.vins-sancerre-chevreau.com

DOMAINE GOURON


Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est accordé à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de notre environnement. Nos vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Typé et distingué, ce Chinon La Croix Boisée blanc 2011, pur Chenin, vinifié en barriques sans levures exogènes à température ambiante, dégage des notes florales persistantes, aux arômes d'abricot sec, une bouche riche, bien équilibrée en acidité, d'une jolie finesse. Le Chinon cuvée Domaine 2012, aux notes de framboise, très parfumé, généreux et persistant en bouche, à déboucher sur un magret. Excellent 2011, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l'humus, avec des tanins présents mais bien soyeux, de couleur pourpre. Le Chinon rosé, pur Cabernet franc issu de saignée, est tout aussi réussi, de robe délicate, sent la fraise des bois, alliant nervosité et rondeur, d'une très jolie finale en bouche.

Laurent et Stéphane Gouron
La Croix-de-Bois
37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 15 33
Télécopie :02 47 93 96 73
Email : gouron@vinsdusiecle.com
Site : gouron
Site personnel : www.domaine-gouron.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En voilà des vignerons avec lesquels on a plaisir à “boire un canon”, comme on dit en Bourgogne, tant ils associent le meilleur du vin : la convivialité, l’humilité et le respect des terroirs. Leur seul Nuits-Saint-Georges Les Saint-Georges est l’un des exemples majeurs d’un Premier Cru qui pourrait facilement devenir Grand Cru, tant la saveur se mêle à la persistance, la puissance aromatique à l’équilibre en bouche... et pas mal de Vins plus connus (et surtout beaucoup plus chers) ne tiennent pas longtemps la route face à lui.
Avec cinq générations de vignerons, le Domaine Chevillon-Chezeaux produit plusieurs appellations : Bourgogne Pinot Noir, Bourgogne-Passetoutgrain, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits Blanc et Rouge; des appellations villages, Vosne Romanée, Nuits-Saint-Georges, et des appellations Nuits-Saint-Georges Premiers Crus Champs-Perdrix, Bousselots Rouge et Saint-Georges, notamment. Les cépages sont le Pinot noir et le Gamay (1/3-2/3) pour le Bourgogne Passetoutgrain, le Pinot Noir pour le reste des appellations rouges; l’Aligoté, le Chardonnay et le Pinot Blanc pour les appellations de blancs.
Les méthodes de travail et surtout de vinification sont restées traditionnelles : taille courte et ébourgeonnage sévère pour ne garder qu’un rendement correct pour une meilleure maturité et qualité. La vendange est manuelle, foulée, éraflée, puis passe par un pressurage pneumatique. Les vinifications se font avec une préfermentation à froid (12-13°) de 5 à 6 jours pour une meilleure extraction aromatique. Puis, la cuvaison d’environ 18-21 jours dans des cuves ouvertes permet une alternance entre le remontage et le pigeage, cette opération qui consiste à enfoncer les matières solides du raisin remontées en surface dans le jus en fermentation pour une meilleure extraction des tanins et des anthocyanes. Les Vins sont bien sûrs élevés en fûts de chênes de 15 à 18 mois selon les millésimes et les appellations. Actuellement, il est exploité par Philippe et Claire Chezeaux,qui se passionnent pour leurs 9 ha de vignes. Leurs Vins sont devenus des références.
Ici, on est vigneron depuis 5 générations. Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois.
Excitez vos papilles avec ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges 2012, où l’élégance prime, parfumé, typé, rond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale épicée au palais. Formidable 2011, très caractéristique de ce beau millésime où l'élégance prédomine, un vin qui allie charpente et distinction, au nez où dominent la prune et les épices, puis, en bouche, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, fin et dense au palais. Très beau 2010, où le velouté s'allie à la structure, la complexité d'arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d'une matière pleine, de garde. Superbe 2009, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche, complet. “Le 2009 : un vin plaisir, précise Philippe Chezeaux, un vin très gourmand, très friand, très plaisant, bel équilibre, bonne tension soyeuse. Grâce à la belle maturité on obtient des arômes de fruits noirs, cassis, cerise, mûre. Le 2008 a des arômes très prononcés de fruits rouges, fraise, framboise, avec une pointe d'acidité qui apporte de la fraîcheur et un peu de tension en fin de bouche, un vin au potentiel de garde supérieur au 2009. Chez nous, il y a deux belles cuvées à mettre en cave et pour se faire plaisir dans le temps ce sont Les Bousselots et Les Saint-Georges. On est vraiment sur des arômes de fruits noirs très complexes, deux jolis Vins de garde. Au Champs-Perdrix, Les Crots et Les Porêts sont des Vins plus élégants, plus soyeux, que l'on peut apprécier plus rapidement beaucoup plus ouverts, très fruités, très harmonieux, tout en finesse et élégance. Les Porêts qui d'habitude est un vin assez masculin, aux notes animales, de musc, fruits rouges, un vin bien typé terroir est plus ouvert en 2009. Des Vins qui procurent un plaisir immédiat mais que l'on peu garder en cave car ils ont une structure qui le mérite. Au Champs-Perdrix est un vin assez féminin, aux arômes de fraise, cerise, aux notes épicées, un vin très élégant, sans doute le plus agréable à déguster dans sa jeunesse.” Le 2008, très typé par ce terroir particulier, est l'une des plus jolies bouteilles de ce millésime, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent la violette, la prune et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, de belle évolution.
Regoûtés cette année, le 2007 est vraiment superbe, un nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, aux tanins riches et bien fondus, un beau vin qui conjugue distinction et structure, comme ce 2002 (autre grand millésime bourguignon), charnu, aux tanins fermes, aux notes d'épices, un vin qui développe des nuances de cassis et de myrtille, de bouche délicate avec des connotations de truffe et de cerise, de très belle évolution, que l’on associe notamment avec un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou des tournedos pôélés et macaronis aux morilles.
À ses côtés, le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Aux Champs-Perdrix 2012, très fin, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, bien classique de ce millésime charmeur. Beau 2011, puissant, très parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins soyeux. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Porêts 2012 est dans la lignée avec des notes de cassis cuit, de de robe rubis, souple et corsé à la fois, de bouche complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette). Le 2011, alliant rondeur et charpente, légèrement poivré comme il le faut en finale, est à ouvrir sur une terrine de faisan au foie gras. Le Nuits-Saint-Georges les Saint Julien 2012, d’un beau rouge sombre, est charpenté, avec des tanins mûrs bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Beau Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Bousselots rouge 2012, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins amples, un vin à la fois puissant et souple comme le 2011, plus dense, au bouquet persistant et complexe dominé par la fraise des bois. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Crots 2012, un vin tout en charme, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances en bouche où l'on retrouve la framboise et la violette. Le 2011, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche puissante, est un vin gras, complexe, très typé également. Exceptionnel rapport qualité-prix-typicité.

Philippe et Claire Chezeaux

Château BASTOR LAMONTAGNE


Au sommet. Le Château s’étend sur 56 ha, âge moyen du vignoble 35 ans, 80% Sémillon et 20% Sauvignon. Terroir silico-graveleux sur fond de calcaire. Vendanges manuelles. Élevage intégral en barriques dont 20 % de barriques neuves.
“L’attention que l’on porte de plus en plus au sol, à l’environnement, me précise mon ami Michel Garat, a motivé notre décision d’entamer une conversion de tous nos vignobles en Bio. Nous cultivions déjà en lutte raisonnée, étions déjà très attentifs pour limiter les traitements, nous étions plus préventifs que curatifs donc cela a été facile d’entamer la conversion en Bio.
Nous sommes restés fidèles à notre style de vin sans jamais tomber dans les phénomènes de mode de vins surconcentrés, que ce soit aux Châteaux Saint-Robert en Graves, Pavillon Beauregard à Lalande-de-Pomerol, à Beauregard à Pomerol ou à Bastor-Lamontagne à Sauternes. Nous avons le souci de faire des vins équilibrés. Avec les derniers millésimes, nous avons une série de vins en blancs comme en rouges absolument magnifiques.
- Sauternes Château Bastor-Lamontagne 2010 : belle robe dorée aux reflets vifs, attaque intense bien soutenue par des notes aromatiques de pêche, poire, abricot confit, gingembre, belle fraîcheur et persistance en bouche pour ce vin très équilibré d’un beau potentiel de garde même si il est agréable dans sa jeunesse. Le 2009 possède un bouquet subtil et profond d’ananas, de fleur d’oranger et d’hydromel, un vin tout en soie, en dentelle, d’une très belle saveur de fruits à chair blanche, grande élégance et puissance, bonne sensation de fraîcheur avec une finale épanouie. Une vraie merveille.
- Sauternes Les Remparts de Bastor-Lamontagne 2009, robe d’un bel or brillant, vin plein, rond, d’une belle fraîcheur aromatique aux notes de fleur d’oranger, d’écorce d’orange, d’épices. Vin subtil et très harmonieux, idéal pour un début de repas.
- Sauternes Château Bordenave 2010, 100% Sauvignon : Sauternes classique, assez riche et opulent, élevage et vinification en barriques, une propriété de 5 ha que nous avions en fermage et que nous avons racheté il y a une dizaine d’années, en conversion Bio.
- Sauternes Caprice de Bastor-Lamontagne 2011 : robe jaune paille brillante, arômes délicats de pore, note de gingembre. Belle rondeur en bouche, grande fraîcheur agrémentées de notes acidulées, bel équilibre, vin suave et harmonieux à apprécier dans sa jeunesse.”
Superbe Sauternes 2011, aux connotations florales délicates, de bouche onctueuse et complexe, intense, alliant puissance et distinction, d'une belle ampleur en finale avec des connotations de citron, de poire, de pain brioché au palais, de belle garde. Le 2010, est un vin vif, de charpente souple, tout en élégance et fraîcheur, avec des arômes complexes de pêche, de citron et de lis, très harmonieux, intense et suave, prometteur. Le 2009, raffiné, tout en arômes (pain d’épice, pomme), un grand vin riche et complexe, très persistant en bouche, qui bénéficie d’un superbe rapport qualité-prix-plaisir. “Des conditions climatiques idéales pour les vendanges, humidité suffisante, journées ensoleillées, nuits fraîches, raconte Michel Garat, ce qui a permis une belle installation du botrytis. Il y a une très belle fraîcheur dans le vin, une concentration de raisins mûrs, grande puissance, caractère aromatique marqué, et surtout un très grand équilibre. Un vin très fin, d’une grande pureté aromatique, avec des notes de fruits blancs, poire, pêche blanche, ananas, fleur d’oranger. Un Sauternes d’une grande complexité, comme je les aime, d’une grande élégance.” Le 2008 dégage des senteurs complexes, avec des notes de tilleul et d’abricot mûr, d’une belle ampleur, est riche et complexe, de garde, naturellement. Très beau 2007, à forte majorité de Sémillon (90 %), d’une belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux notes d’agrumes (citron, pamplemousse), un vin bien équilibré et d’une belle élégance. “C’est l’arrière-saison qui a sauvé la récolte, me dit Michel. Cela donne un vin à la robe très pale qui a gardé une bonne acidité, une belle fraîcheur, une bonne concentration. Arômes assez fringants, coing, pâte d’amande, touche citronnée, pomelo, safran, des vins très élégants à la fois, ronds et acidulés, très équilibrés, très subtils.”
Il y a également Les Remparts de Bastor-Lamontagne, avec un beau caractère fruité, de la fraîcheur, de la rondeur, des notes d’écorce d’orange, un Sauternes idéal au début du repas. Il y a encore le savoureux Sauternes Cru Bordenave 2010, avec ces nuances où s’entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, un grand vin puissant et suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent.
Séduisant SO Sauternes, un vin qui est très agréable, élégant, à déguster à l’apéritif, aux délicieux arômes de fruits à chaire blanche (poire), aux notes florales de jasmin, d’acacia. «J’ai voulu montrer à la jeune génération que Sauternes n’est pas un vin liquoreux que l’on ne boit qu’au dessert
Issu d’un Terroir argilo-calcaire et silico-graveleux sur fond calcaire, goûtez le Château Saint-Robert Graves rouge 2011, 70% Merlot et 30% Cabernet-Sauvignon. Arômes de fruits rouges, de fraise, notes toastées et de fumé typiques des Graves. Un vin aux tanins très fins et bien fondus. Belle élégance et puissance aromatique qui peut accompagner tout un repas (12 € environ). Très joli blanc (50% Sauvignon et 50% Sémillon), aux notes de pêche, bouqueté, tout en structure et parfums, frais, franc et fondu (8 €). 
Excellent Château Saint-Robert cuvée Poncet-Deville blanc 2011 (80 % Sauvignon, 20 % Sémillon), nez intense de pamplemousse, notes vanillé, ample et fin en bouche avec du gras, bonne acidité nécessaire,belle fraîcheur aromatique. Le Château Saint-Robert cuvée Poncet-Deville rouge 2011 (60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon), qui sent bon les petits fruits rouges mûrs et le cuir, charmeur et corsé à la fois, est de très bonne évolution. Savoureux 2010 d’une belle robe rubis, avec une belle attaque en bouche, souple, des tanins soyeux et élégants, et cette note aromatique de moka, un vin puissant mais rond, d’une belle finesse (17 €).
Trois chambres d’hôtes sont proposées au Château Saint-Robert à Pujols-sur-Ciron, ce qui permet de faire une halte dans cette très jolie région touristique.

Directeur : Michel Garat

Domaine de La CAMARETTE


Une ancienne ferme du XVIIe siècle ayant appartenu au marquis de Camaret. La famille Gontier l’acquiert en 1960, sous la direction de Pierre Gontier, elle sera un centre de clonage de la vigne pour la pépinière viticole. Depuis 2004, c’est Nancy, la fille de Pierre, qui veille sur ce domaine. La fille aînée Alexandra a rejoint l’aventure en 2009. Le vignoble est en conversion vers l’agriculture biologique à partir du millésime 2011.
Cela donne ce Ventoux cuvée Armonia rouge 2012, aux senteurs de fruits macérés et d’épices, riche, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche. L’IGP Méditerranée Syrah 2012, aux arômes de violette et de réglisse, avec des tanins présents et soyeux à la fois, est un vin ferme mais bien fondu, de très bonne charpente, très abordable (5,25 €). Le rosé 2013, ample, rond, est parfait sur des rougets (5,90 €).


Pierre et Nancy Gontier

> Les précédentes éditions

Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012

 



Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine de la PETITE CHAPELLE


Château LAFON


Domaine La CHRÉTIENNE


Jean-Claude et Didier AUBERT


Château CANON-CHAIGNEAU


Domaine la CROIX CHAPTAL


Domaine Bel Avenir


Domaine de L'AMAUVE


Domaine CHAMPEAU


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Domaine PRIEUR-BRUNET


Château PLANTIER ROSE


Domaine de VIAUD


Château PLINCE



CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE ALAIN VIGNOT



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales