Vins Et Terroirs De France

Edition du 29/06/2021
 

Château Croque-Michotte

Sommet

Château CROQUE MICHOTTE


“Le Château Croque-Michotte est une propriété familiale acquise en 1906 par mon arrière-grand-père, Samuel Geoffrion, explique Pierre Carle. Il se situe dans la partie ouest de Saint-Émilion sur des graves et des sables anciens sur argiles profondes charriés par la rivière l’Isle. Nous sommes entourés de différentes propriétés de Pomerol. Les 13,67 ha se composent de 74% Merlot, 25% Cabernet franc et 1% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes situés tout proche de Petrus et de Cheval Blanc, sur le plateau qui domine la vallée de la Dordogne. Nous faisons volontairement de petits rendements entre 25 et 35 hl/ha pour obtenir des vins minéraux et de garde. La nature a ses caprices, je fais avec. Je ne mets pas d’engrais, pas de potasse, j’obtiens des vins avec une acidité élevée ce qui me permet de mettre moins de sulfites. Je veux produire des vins de terroir c’est ce que je recherche avant tout. Un vin de garde peut être agréable à déguster dans sa jeunesse pour son côté fruité, ensuite apparaissent des arômes tertiaires que les gens adorent. Plus le vin est concentré, et plus c’est un vin de garde qui conservera ses arômes qui évolueront bien avec le temps. Depuis 1993, lorsque je suis arrivé à Croque-Michotte, je pratique l’agriculture biologique, comme le faisait mon arrière-grand-père, nous nous sommes équipés de matériel plus moderne, mais la démarche reste la même. Nous sommes certifiés Ecocert, en Agriculture Biologique depuis 21 ans. ! Nous goûtons les raisins pour déterminer le passage des vendangeurs, nous attendons toujours la parfaite maturité, c’est primordial ! Cela fait plusieurs années que nous pratiquons le tri optique afin d’être plus précis. Nous ne faisons entrer dans les cuves que le meilleur. Nous ensemençons la vendange avec des bonnes bactéries qui arrivent congelées et qui vont concurrencer les mauvaises, nous “occupons le terrain”. Cela permet d’attendre le travail des levures sans que le jus s’oxyde. Nous obtenons ainsi une plus grande pureté et netteté du fruit. Nous vinifions en cuves et commençons les fermentations malolactiques avant les fermentations alcooliques, cela s’entrecroise. L’avantage est d’avoir moins de sulfites. Nous faisons des lots de vinification intégrale en faisant les fermentations en barriques. Je trouve que l’on a une meilleure intégration du bois au cours de l’élevage. L’élevage est de 12 à 14 mois en barriques de chêne français de chauffe moyenne. Grâce à notre grand terroir, nous ne faisons que du grand vin. Notre millésime 2007 a reçu une médaille d’Or au Challenge international du vin, le 2009 est un grand millésime, il ne nous reste qu’un petit lot pour les clients particuliers, le 2011 est un millésime assez fruité, médaille de Bronze à Mâcon. Le 2012 se goûte très bien, il a obtenu une médaille d’Or au Challenge international du vin. Quant au 2014 médaille d’Or au Concours des Féminalise, il est très agréable avec une bonne assise tannique, un vin bien concentré, de robe grenat aux reflets rubis, au nez, notes de grillé et d’épices douces, arômes de cerise, de mûre qui évoluent vers le pruneau et le kirsch. Un vin velouté, très élégant, assez féminin avec en finale, des notes complexes minérales, de sous-bois et de truffe. Le 2015 est un grand millésime, je n’ose dire le millésime du siècle… un vin qui a tout pour lui. Notre terroir a régulièrement alimenté en humidité les vignes qui n’ont pas souffert de la sécheresse. Vin au fruit très pur et très net, beaucoup de concentration. Je prolonge un peu l’élevage en barriques car il le mérite. Le 2016 a été sauvé par la qualité extraordinaire des Cabernets francs bien mûrs qui étaient exquis. Lors de prochaines plantations, je vais augmenter le pourcentage de Cabernet franc. L’âge moyen des vignes est d’une cinquantaine d’années. Nous avons beaucoup de clients particuliers, mais nous demeurons aussi très fidèles à la Place de Bordeaux. Notre vin se retrouve sur les très belles tables de restaurants et chez les meilleurs cavistes.”

   

Château Croque-Michotte

Pierre et Lucile Carle

33330 Saint Emilion
Téléphone : 05 57 51 13 64

Email : chateau@croque-michotte.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château des MOINES


Au sommet de son appellation. Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec). Le vignoble est cultivé de façon traditionnelle avec labourage du sol, chaussage et déchaussage en hiver et printemps, enherbement maîtrisé. L’effeuillage est mécanique ou manuel, suivant les parcelles. La gestion parcellaire permet de donner des vins de qualité et de tradition. Les raisins sont récoltés à maturité maximale; les vendanges sont mécaniques, à la main sur certaines parcelles, avec un tri soigneux des raisins. Patrick Merle nous dit que “2020 est un bon millésime, aussi bien en quantité qu’en qualité. Nous avons fait une cuvée spécifique élevée en amphores. C’est un peu notre nouveauté, une originalité sur la propriété. Nous sortons le 2019 qui sera mis en bouteilles en juin. Il nous reste du 2018, 2017 et 2014. Les 2018 et 2019 sont deux excellents millésimes, il y aura aussi une cuvée Prestige.” Pourvu d’une nouvelle et très élégante étiquette, ce très beau Lalande-de-Pomerol Prestige 2018, de robe pourpre, fort bien élevé, aux notes de sous-bois, d’épices et de myrtille, c’est un vin aux tanins puissants mais très mûrs, complet. Excellent 2016, il est riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, distingué, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Le Lalande-de-Pomerol Tradition 2018, charnu, de robe intense, puissant en bouche, aux tanins bien équilibrés, aux notes de fruits noirs mûrs et de cannelle, complexe. Très savoureux 2017, au nez intense de petites baies rouges et de framboise, est de bouche gourmande et corsée, parfumée (framboise truffe), un vin tout en ampleur. Le 2016, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale, à prévoir avec des rognons de veau à la bordelaise ou une estouffade de joue de bœuf. Il y a également une nouvelle cuvée 100% Malbec, où ce cépage apporte cette couleur profonde, avec des nuances de violette et de réglisse, riche en matière, bien classique, structuré́, avec ces notes très caractéristiques au palais de prune et de fumé, un vin riche, tout en bouche.

Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site personnel : www.chateaudesmoines.com

Château LAJARRE


Toujours à la tête de son appellation. Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, cette propriété de 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux, et argilo-calcaire, appartient à la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 80% de Merlot, 20% de Cabernet franc, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes. Grégory Lovato nous raconte : “vendanges 2020 sous un grand soleil fin Septembre, elles se sont étalées durant une quinzaine de jours. L’état sanitaire des raisins était parfait que ce soit les Merlots ou les Cabernets francs, ce qui nous a permis de faire les vinifications sans soufre sur l’ensemble du volume produit. En bref, qualité et quantité sont très satisfaisantes. Un très joli millésime avec beaucoup de couleur, une superbe concentration, un très joli fruit. A la vente nous proposons les 2017, 2018 et 2019. Bordeaux Supérieur Cuvée Eléonore 2018, Bordeaux Supérieur Château Lajarre 2019 élevé en cuves. Un très joli vin sur le fruit assez comparable au 2020 d’ailleurs, d’une belle concentration, c’est ce qui caractérise ces deux millésimes vraiment superbes. Vinification en intégralité sans soufre. Depuis 2019, une partie de l’élevage se fait dans cinq amphores de 9 hl pour une nouvelle cuvée. Le nom n’est pas encore définitif, mais je pense à l’Amphore du Château Lajarre… ou quelque chose d’approchant !” De nouveau une réussite avec ce Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2018, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), qui dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample, généreux, riche, d’une fort belle structure. Le 2017 est tout en bouche, avec des notes caractéristiques de cassis et d’épices, de garde.  Goûtez aussi le Bordeaux Supérieur 2018, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi médaille d’Or Concours Général Agricole Paris. Le 2017, médaille d’Or Feminalise et Los Angeles Wine Competition, bien classique du millésime, dégage des notes de mûre et d'humus, un vin aux tanins ronds, de bouche charnue.

Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 41 08 69
Email : chateaulajarre@hotmail.fr
Site personnel : www.chateau-lajarre.com

Château La MARZELLE


C’est en 1998 que la famille Sioen achète la propriété et s’emploie à lui redonner ses lettres de noblesse. La Marzelle s’étend sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables: la Haute Terrasse de Saint-Emilion, qui a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation Bio a été prise depuis 1988. Le Saint-Émilion GCC 2016, est un vin de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples, de garde, bien sûr. Le 2015, est un beau vin charnu, épicé, de bouche soyeuse, riche et corsée, un vin concentré, avec une jolie finale légèrement poivrée, de belle évolution.



33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 55 10 55
Email : info@lamarzelle.com
Site personnel : www.lamarzelle.com

CHATEAU REDORTIER


Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. L’exploitation est familiale, Sabine et Isabelle apportent tous leurs soins aux vins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956. La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage léger, températures contrôlées et maîtrisées tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leur terroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables. La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».



84190 Suzette - Beaumes de Venise
Téléphone :04 90 62 96 43
Email : chateau-redortier@orange.fr
Site : chateauredortier


> Nos dégustations de la semaine

Château GARREAU


BOULARD-BAUQUAIRE


?Depuis 8 générations notre famille se consacre à la culture de la vigne avec exigence et passion. Denis Boulard a choisi de s'établir avec ses frères à Cormicy vers 1960. Il a participé à la renaissance de ce vignoble. Aujourd'hui son fils Christophe et son épouse allient le savoir-faire transmis et modernité.
La viticulture durable est une philosophie de travail. Nous sommes conscients de la nécessité d'agir et de protéger ce vignoble transmit de père en fils dans notre famille. Cette méthode tend à préserver un maximum les milieux naturels, la biodiversité et la qualité des sols dans le but d'une exploitation équilibrée non abusive. Dans cette optique, nous avons abandonné l'emploi d'insecticides, nous pratiquons l'enherbement et l'amendement organique pour diminuer l'emploi des herbicides.?
Toujours dans la sélection avec leur très joli brut Tradition, 40% Chardonnay, 40% Pinot Noir et 20% Meunier, au nez concentré où dominent le genêt et les petits fruits secs, d?une grande subtilité, alliant charpente et finesse, tout en bouche, tout en persistance aromatique, souple, légèrement miellé, d?excellente évolution (14,60 €). Goûtez également le brut rosé, assemblage 85% de Chardonnay et 15% de vin rouge de Pinot Noir, à la fois fin et charnu, classique avec ce nez de framboise mûre en finale (16,50 €).
Pour finir ce brut cuvée Mélanie Blanc De Blancs, 100% Chardonnay, vieilles vignes de plantées en 1965, d?une jolie complexité aromatique où l?on retrouve des nuances de citron et de noix, dense et distingué à la fois, très séduisant (20,20 €).

Christophe Boulard
30, rue du Petit Guyencourt
51220 Cormicy
Tél. : 03 26 61 30 79
Email : info@champagne-boulard-bauquaire.fr
www.champagne-boulard-bauquaire.fr
 


Château ORISSE du CASSE


La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure.
Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
Pour Danielle Dubois, ?les vins à la vente sont : Saint-Émilion 2015 puis 2016. Château Orisse du Casse 2014. Et Le Côtes de Castillon Athémis toujours le 2008. Arthémis 2008 est un cru en Côtes de Castillon que je produis seulement certaines années et en quantité très limitée. Le 2008 est une année très riche, j?avais de très beaux raisins, le vin a une belle couleur pourpre, puissants arômes de fruits rouges et d?humus, un vin structuré, les tanins sont bien présents et puissants, le bouquet est très fin, grande élégance, beau potentiel de garde, finale d?une grande finesse en bouche.
P du Roy, j?ai toujours pour les amateurs quelques vieux millésimes de ce Grand Cru de Saint-Emilion 1998, 1999 et 2002. Des vins à la jolie couleur cuivrée, aux arômes fondus et veloutés, beaucoup de soyeux et de complexité.
Je suis seule sur le domaine, ce qui n?est pas simple. Je suis les Grands Crus avec les primeurs. Mon fils Arthur vient travailler avec moi, je souhaiterais lui céder le domaine. Il a fait des études d?ingénieur et de viticulture.?
On ne peut qu?apprécier son Saint-Émilion GC 2016, il est tout en persistance d?arômes, un vin très intense, tout en bouche, bien épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés, prometteur. Superbe 2015, coloré et charpenté, de bouche puissante, avec des tanins équilibrés, gras et persistant, où dominent les fruits cuits et le poivre. Le 2014, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. Le 2012, se goûte particulièrement bien, corsé, de bouche dense, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs et le poivre, des tanins fins et structurés, de très bonne garde, à savouer sur un bœuf bourguignon ou des bouchées aux cèpes. Le 2011, de belle couleur, charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution.
Il y a aussi la très belle cuvée Arthémis 2008, franchement remarquable en ce moment, tout en arômes, au nez de cerise confite et d?humus, riche, corsé, avec, au palais, des connotations de fraise des bois, veloutée, très harmonieux.

Danielle Dubois
248, lieu-dit Lartigue
33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Tél. : 06 82 17 37 48
Email : dubricru@terroirsenliberte.com
www.terroirsenliberte.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019

 



Maison MOLLEX


Domaine GUIZARD


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Château LAFON


Château D'ARRICAUD


Maison ZOELLER


Pierre BOURÉE Fils


Pierre MIGNON


Château des MOINES


Robert AMPEAU et Fils


Château BRAN de COMPOSTELLE


Domaine Anthony CHARVET


Château LAGARDE


Michel et Sylvain TÊTE


Domaine de la GUILLOTERIE


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Château BERTHENON


Château PANCHILLE


Domaine La CHRÉTIENNE


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château La CLOTTE-FONTANE


Domaine de la PALEINE


Château PONT LES MOINES


Château du GRAND BOS


Domaine Guy BOCARD


Gérard DOREAU


Château La GALIANE


Domaine André MATHIEU


Château REDORTIER


Château VALENTIN


Château DESMIRAIL


Domaine MAESTRACCI


Château LESTAGE-DARQUIER


Domaine Émile CHEYSSON



DOMAINE ALARY


DOMAINE PICHARD


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE COMTE PERALDI


HENRY NATTER


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE DE LA CASA BLANCA



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales